Être contre

Je suis contre Dieu. Mais faut faire gaffe. Je pourrais être si fort contre que je finirais par devenir pour. Faut pas se planter, faut garder la tête froide et avoir l’estomac solide. Vous savez, y’a moyen de se mettre à prier, sur un tapis ou sur un prie-Dieu, peu importe, sans s’en rendre compte ! Un p’tit « Je vous salue Marie » ou un p’tit « Allahou Akbar », ça peut s’attraper facilement. Tu baisses la garde, tu flânes, t’es là tranquille à tirer ta nouille et paf ! « Je vous salue… Oups ! » Après, sans t’en rendre compte, tu demandes La Croix au libraire, et tu t’ballades avec au bras un tas de prospectus « Voulez-vous connaître la Vérité ? », distribution à tous les braves gens qui vont acheter des pâtes au Monoprix du coin ! Non franchement, je suis contre. Mais vraiment contre. Très fort contre. L’idée d’un papa barbu poivre et sel, qu’existerait mais qu’existerait pas vraiment, mais en fait si parce qu’il serait bien là à travers le fiston – barbe noir au passage – et un peu moins là travers le Saint Esprit… Sans façon. Et puis,  je préfère mille fois Téléfoot à la messe le dimanche matin !

En fait, j’ai un problème avec les signes. Je ne proteste pas attention ! Je suis juste contre. Mais je suis si fort contre que je me demande tout de même ce qui peut bien m’agiter ainsi contre Dieu. Quelle est cette étrange force contraire qui m’habite et m’ébranle ? Je me dresse tout droit en face des signes de Dieu, mais pour quoi faire ? Si j’ai besoin de dire « non, dehors Dieu ! Oust ! », c’est bien que ce à quoi je dis « non » doit être quelque chose. Or, si je suis contre ce quelque chose, c’est bien que je lui refuse quand même une partie de sa réalité, non ? Je ne sais plus trop. C’est bien compliqué tout ça ! J’ai réfléchi une fois à ça, quand j’étais en 2nde,, quand je lisais Amélie Nothomb. Amélie Nothomb, j’suis pas contre. J’men fous, c’est différent. Bref, j’ai réfléchi une fois à Dieu, et je me suis rappelé que le catéchisme, avant, dans mon collège de bonnes sœurs, c’était rigolo, comme un chat qui se casse la gueule dans la neige, mais qu’il fallait pas trop me prendre pour un con. Parce que quand même y’avait la science qui disait que y’avait eu le Big Bang y’a longtemps et que Roger, le vendeur de sucettes à la sortie, il m’avait dit qu’on pouvait rien prouver… Ça faisait quand même beaucoup de raisons contre Dieu. Je suis athée, ouais ! C’est ça ! Bim ! Un athée mon vieux ! J’ai trouvé la solution… Après j’ai cherché un synonyme et j’ai trouvé « agnostique » ! Encore plus classe, plus swaggy.

Bon, par contre, après, y’a eu Descartes. Et là, j’ai reconsidéré le cas du bon Dieu. J’me suis dit « Meeeerde ! Excusez là haut ! J’avais pas pensé à tout ça moi ! Mais continue toi, c’est convaincant ton histoire René ! » Et puis après on m’a parlé des guerres de Religion. « Du sang de Calvin, nous ferons du boudin ! ». C’est drôle. Et puis la Saint Barthélémy, sale soirée ça aussi ! Allez, une petite ellipse et on passe à Charlie. Je me suis dit : « Mais attends, ça doit quand même exister Dieu, sinon les mecs s’agiteraient pas comme ça… ». Après, un peu comme un con normal, j’ai été contre la violence au nom de Dieu, évidemment. On peut dire que j’y étais hostile ouais. Et finalement, je me suis dit que la tolérance c’était chouette. Et après je me suis dit : « Mais attends, la tolérance, ça veut dire que tu t’en fous quand même un peu mais que tu refuses pas au croyant ce qu’il croit ». Alors, je savais plus trop quoi penser encore une fois. Est-ce que si je tolère le croyant, je suis encore contre Dieu ? C’est bien compliqué tout ça ! J’étais si fort contre à un moment donné, et voilà que maintenant je laisse les gens être pour. Quel bordel !

Titou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s