Permis de chasse aux crocodiles

croco

Ayé c’est l’été ! La saison où on te compte fleurette, la saison où il ne faut pas changer d’adresse. Evidemment petit lecteur, tu veux draguer toutes les jolies personnes qui passent et tu as bien raison : YOLO comme dirait un Marseillais à Rio ou, plus vulgairement, Carpe Diem comme dirait un vieux con à barbe. Même nous on a envie de te parler d’amour et d’eau fraîche car on sait combien tu aimes les soirées endiablées en bikini sur les quais de Seine (non en vrai j’espère que personne ne fait ça. C’est super chelou, même à Paris Plage).

Seulement voilà, en cette période d’amour et de pamoison, quelques hommes mal éduqués confondent danse de la séduction et invasion d’espace vital, jeux de cour et main aux fesses, phrases de loveur et commentaires de quetard. Alors que la gente féminine profite des premiers rayons pour sortir les must de leurs garde robe (oui moi aussi j’ai attendu tout l’hiver pour la mettre cette petite robe à bretelles), une décevante partie de l’autre sexe y voit une invitation à la tripotade et au regard insidieux et surtout, surtout, une bonne excuse pour transformer la moitié de Paris en pièce de boucher.

En ces temps bucoliques, et parce que j’en ai un peu marre de devoir m’excuser de mettre des mini shorts, je trouvais important de parler de quelque chose qui commence  – enfin – à faire parler : le harcèlement de rue. Rassure-toi, je ne suis pas journaliste chez Libé et nous sommes dans le Barbu, je ne vais donc pas te faire un article « sociétal » qui serait à la fois médiocre et indigeste. Non seulement je risque de me faire engueuler par le rédac’ chef mais en plus il y a un mec qui en parle vachement mieux que moi : Thomas Mathieu.

Thomas Mathieu c’est le dessinateur de Projet crocodiles, un tumblr créé en Juillet 2013 et même adapté en BD en Octobre 2014 qui traite justement de ces questions de harcèlement, d’agression, de toutes ces choses malheureusement quotidiennes. C’est vrai que le projet commence à dater car deux ans pour un tumblr = 4 millions d’années humaines mais disons qu’il soulève un problème qui existe depuis longtemps mais qui commence à faire réellement débat depuis quelques mois à peine.

Dans son tumblr Thomas Mathieu illustre des anecdotes racontées par des femmes qui ont subi des agressions qui vont de l’insulte au viol. Avec un trait simple, presque innocent, il illustre ce problème quotidien auxquelles toutes les femmes doivent faire face. C’est la femme qui est toute seule avec une bande de mecs un peu cons dans le métro, c’est la sœur qui doit affronter le regard machiste de son frère ou encore un couple de femmes qu’un groupe de touristes essaye de droguer. A travers ces témoignages, Thomas Mathieu parvient à mettre le doigt sur un problème séculaire sans jamais tomber dans le réquisitoire ou le pathos. Comment ? Les agresseurs sont des crocodiles. Et attention, seulement les agresseurs. Car c’est aussi ça la force de Thomas Mathieu : il ne met pas tous les hommes dans le même sac et souligne à quel point ce problème touche tout le monde car à cause de ces crocodiles, pleins d’hommes ne savent plus trop comment s’y prendre et beaucoup de femmes deviennent paranos.

Mais ce bon vieux Thomas ne fait pas que constater ces problèmes du quotidien. Je suis le tumblr depuis un moment et j’ai adoré le voir évoluer d’une simple dénonciation à la proposition de solutions. J’ai vu fleurir les petites planches qui expliquent comment réagir face à une agression, comment draguer sans harceler. Et il n’y a pas que des histoires de crocodiles révoltantes mais aussi les anecdotes d’un monde est idéal (on est tous des petits lapins trop mignons, c’est pas bon ça ?), où tout le monde se respecte. Thomas Mathieu propose une alternative intéressante – et avec un joli coup de crayon – à tous ces articles, à tous ces débats toujours biaisés et interminables au bout desquels, même si on était d’accord au début, on se déteste.

Du coup, comme moi j’aimerais bien être un petit lapin, j’ai pensé que ça serait sympa d’en parler ici, comme ça plein de gens le liront et personne ne fera de bêtises cet été. Je sais que tu sais déjà tout ça petit lecteur mais au moins si tu croises un crocodile, y aura toujours moyen de lui donner ça à lire avant de lui enfoncer ton poing le pif.

Shamsi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s