Foule sentimentale

foule sentimentale

(Kitsch et Politik, nik)

J’étais en Seconde et notre prof de SES nous avait parlé d’un livre qui s’appelait L’Insoutenable légèreté de l’être. J’ai trouvé le titre canon et suis allé.e chercher le bouquin au CDI dans l’heure qui a suivi. Je me souviens un peu de l’histoire mais c’est surtout parce que je suis tombé.e amoureuse.x de Juliette Binoche dans la version ciné. Non, ce dont je me souviens vraiment, c’est d’une phrase qui m’a retourné le cerveau :

C’est beau (…) de rêver qu’on fait partie d’une foule en marche

A l’époque, on passait plus de temps devant le lycée à bloquer les portes et à insulter notre proviseur facho qu’à l’intérieur. On allait en manif étudiante trois fois par semaine et on était persuadé.e que c’était le début de la révolution. J’étais ni lela plus active.f ni lale plus convaincu.e. Mais j’y croyais. Ou plutôt j’aimais ça. J’aimais voir la révolte de mes camarades quand l’un.e d’entre nous se faisait gazer, j’aimais gueuler en chœur, j’aimais croire qu’on avait de la force. Je faisais partie d’une foule en marche. Et pas plus tard que la semaine dernière, j’ai chanté des chansons féministes sous les fenêtres de mon quartier avec une joyeuse bande révoltée. En début de semaine, j’ai appris que la même joyeuse bande qui organise aussi des cours de self-défense en non mixité, a été menacée de se faire défoncer si elle continuait. En même temps, sur les réseaux sociaux, il y a eu tous les hashtags qui me donnaient envie d’hiberner. J’ai mis mon fil d’actus live en off et j’ai écouté Nostalgie.

A un moment, la radio a joué Foule Sentimentale de Souchon et je me suis marré.e tout.e seul.e (Vous reprendrez bien un peu de confiture de roses pour soigner votre indigestion ?).

Souchon est drôlement plus tendre que Kundera. Il ne parle pas de dictature du cœur et de résidus ataviques des sentiments. Juste d’un des attirail de propagande du kitsch : Nostalgie, Les Galeries Lafayette, Instagram et Lana Del Rey (enfin version 1993 quoi). J’ai l’impression qu’il garde un espoir, un petit espoir, un fol espoir que s’il y avait pas tous ces attirails, on ferait des trucs biens. Et en même temps, il vend sa confiture à Nostalgie pendant que Kundera conchie la réalité-spectacle en assurant son statut d’intello de gauche, laissant derrière lui un joli terreau au nihilisme…

Vous comprendrez donc que je retourne rejoindre mes copines pour leur faire des câlins en collants fuchsia et expérimenter des recettes de confitures de révolutions. D’ici à ce qu’on trouve la meilleure, celle qui fera fondre le monde en un moment-guimauve et love pour touTEs, instagram aura disparu et Nostalgie aussi mais je trouverais bien un moyen de vous la faire parvenir.

Justin(e), #queerpaillettes #blackblock #wtf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s